Quatre malentendus nietzschéens (3/4) : "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort"

Quatre malentendus nietzschéens (3/4) : "Ce qui ne me tue pas me rend plus fort"

0 0 hace 2 meses
durée : 00:58:42 - Les Chemins de la philosophie - par : Adèle Van Reeth, Géraldine Mosna-Savoye - Dans "Crépuscule des Idoles", en 1888, Nietzsche écrit : « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». Le philosophe, malade depuis l’adolescence, pense le corps-esprit sans dualisme... De son rapport au corps, quelle philosophie propose-t-il ? Faut-il souffrir pour bien vivre ? - réalisation : Nicolas Berger - invités : Emmanuel Salanskis maître de conférences à l’Université de ... Más informaciones

Síguenos en Facebook

iAB member
Copyright 2019 - Spreaker Inc. a Voxnest Company - Crea un podcast - New York, NY
Help